menu
close search popup

(Le meilleur de) La culture en lasagne pour démarrer facilement

Auteur : NdK

Le 31/05/23

Lectures : 359

      Comment cultiver rapidement sur un sol compliqué avec une méthode simple ? Voici les différentes informations à savoir avant de se lancer dans la culture en lasagnes.

Dans quel contexte est-ce avantageux ?

La culture en lasagne est avantageuse dans les cas où il n'y a pas de terre pour faire son potager. Cette situation est fréquente pour les projets en zone urbaine, dans une cour de récréation voire sur un toit terrasse.

Elle est aussi pertinente pour mettre en culture une terre incultivable, avec sol hydromorphe car la lasagne va réunifier le sol. Cela arrive encore malheureusement après des travaux de construction. Si le terrassier n'a pas respecté la stratification des sols, la zone autour de la maison est souvent trop argileuse et minérale alors que ves plantes vont avoir besoin d'un sol plus riche en matière organique.

Pourquoi privilégier la culture en lasagnes ?

Pas de terreau à acheter, vous réalisez des économies sur l'achat d'engrais.

Vous pouvez démarrer vos cultures plus tôt dans la saison.

Vous valorisez vos déchets, voire ceux des voisins ! Dans ce sens vous valorisez localement vos matières et tirez parti de leurs éléments nutritifs. Votre conduite créé une boucle vertueuse et un impact positif.

Potager : Comment réussir sa culture en lasagne

Grands principes de la culture en lasagne

La question de départ qui historiquement a conduit à expérimenter et valider le principe de planche de culture en lasagne est Comment créer un compost parfait ?

Le constat est le suivant : La nature fait bien les choses toute seule. Comment recréer un système forestier ?
L'histoire présentée dans la vidéo (ci-dessous) rapporte que Patricia Lanza s'est inspiré de ses observations en forêt pour recréer les conditions les plus proches de cet écosystème et vous allez voir que c'est malin.

Comprendre les limites du compostage en bac

Pour avoir une transformation efficace, faut respecter certains principes :

  • Apport en eau ;
  • Circulation d'air / température régulée ;
  • Equilibre entre les matières (du vert, du brun) pour respecter le rapport carbone/azote et éviter les carrences de type faim d'azote. On revient sur ces notions plus loin.

Oui mais voilà, l'erreur commune à tout ceux qui se sont lancés dans un compost ménager est de faire son compost en tas. Si vous utilisez un composteur, vous verrez que cette pratique demande des efforts pour obtenir de bons résultats. Il faudra :

  • Retourner régulièrement mais pas trop ;
  • Arroser parfois pour maitnenir un certain niveau d'humidité ;
  • Enrichir avec apports complémentaires pour maintenir un équilibre des matières ;
  • Tamiser ;
  • Voire transporter la matière jusqu'au potager.

Cette solution n'est donc pas la plus pertinente pour reproduire le système forestier.

D'ailleurs, "la nature ne fait pas de tas, elle fait des couches" successives. C'est le message porté par Xavier Mathias dans cette vidéo qui introduit le pincipe de la culture en lasagnes et qui a servi pour rédiger cet article :

Pour réussir son compost, il faudra respecter certains équilibres.

Equilibre entre matière azoté et matière carbonée

Distinguer les déchets riche en Azote (déchets verts),riche en Carbone (riche brun) = avec lignine.

Les déchets verts comme les herbes de tontes et feuilles vertes favorisent le feuillage et la croissance des fruits.

Déchets verts : riche en azote

Les déchets bruns comme les copeaux de bois, BRF, sciure et tiges favorisent la croissance des troncs.

Déchets bruns : riche en Carbone

Litière en partie supérieur : terre arable sur laquelle on va semer. Vous pouvez commencer avec la terre de jardin enrichi en matière organique par les résidu du compost ménager.

Litière : terre arable à placer en haut de la lasagne

Enfin, en fonction de la configuration, il est possible de terminer sa lasagne par une couche supérieur occultante. Vous n'êtes pas obligés de faire un paillage à la paille. Elle sert pour les animaux tant qu'elle n'a pas été contaminée par l'eau.
Le carton ou la bâche tissée feront l'affaire. L'objectif est de servir d'occultant contre l'arrivée d'advantices. Les cartons sont à base de cellulose (mais ne sont pas parfaits, éviter tout insciption à l'encre, colle, vernis, produits inifuges ?

Composer avec l'eau

Dans la forêt, il y a des apports d'eau réguliers. Dans votre jardin, il se peut que la culture en lasagne vous mobilise pour l'arrosage.
C'est pourquoi la lasagne est adaptée pour la saison du printemps, quand les apports d'eau sont naturellement abondants.

D'ailleurs à la construction, il faudra arroser chaque couche avant de monter la suivante.

Bon à savoir pour réussir les couches de lasagne

Quelle hauteur pour chaque couche ?

Chaque couche, environ 10 cm et 5 bons cm pour la strate supérieure.

Quelle hauteur totale ?

Tout dépend de l'objectif, est-ce que l'on parle d'une butte de permaculture installée pour 10 ans avec des troncs au fond ?
Est-ce une lasagne montée pour une saison ? Dans ce cas 40 cm suffiront. Il va y avoir un affaissement de matière mais les plantes s'en accomoderont.

En fin de saiso, réservez le résidu composté pour servir de litière pour l'année suivante.
Pour une lasagne avec du bois au fond, vous pouvez extraire la terre végétale, la réserver pour la partie supérieure.

Quand démarrer sa lasagne ?

L'idéal d'expérience est de stocker la matière tout au long de l'année, la monter d'un coup pour une question de facilité.
Vous pouvez aussi monter la première moitié à l'automne et terminer la lasagne au printemps avec les premières herbes de tonte.

Avantages des lasagnes

Il est facile de créer son sol si on anticipe bien son apport de matière. Cela permet :

  • d'obtenir un compost parfait (qui va ensuite pouvoir améliorer le sol du potager, fertiliser) ;
  • de récupérer de ma matière pour terreau de rempotage ou planter des arbustes ;
  • de défricher une zone qui sera exploitée ensuite en potager / plantation ;
  • de mettre les déchets de cuisine (même les agrumes) ;
  • de valoriser les déchets verts de taille de haie mixte broyés (encore un argument pour éviter les haies de tuillas).

Inconvénients des lasagnes

  • Demande de l'eau.
  • Il faudra mettre de côté un volume de végétaux conséquent. (Xavier Mathias : 100L par strate pour 1m2). Cela représente vite du volume.
  • Etaler les déchets de tonte pour éviter la montée en température et fermentation jusqu'à ce qu'ils soient secs.

Bilan couches en lasagne

Les couches de lasagne demandent peut d'effort pour la réalisation mais cela demande d'anticiper. En fait, l'effort à fournir se situe en amont. Il demande de l'organisation mais cela permet de valoriser les matières sur place et enclencher un cercle vertueux.
La culture en lasagnes permet de démarrer tôt sa saison et d'obtenir rapidement des légumes frais.

En revanche la lasagne demande plus d'eau que de la pleine terre. Vous pouvez compenser en ajoutant un oyas au milieu dans le cas d'un carré potager surélevé mais il faudra globalement prévoir d'arroser davantage.

C'est pour cela qu'en été, il est préférable de rester sur des planches de culture traditionnelles en pleine terre.

Quels légumes cultiver en Lasagne ?

L'idéal sera de cultiver ce qui se pratique facilement dans un tunnel en début de saison, pour récolter des pommes de terre primeur, des salades, des radis.

Plus généralement, les lasagnes sont adaptées pour tous les légumes qui aiment la matière organique fraiche comme aubergines, courges, courgettes, légumes fruit.

Elles sont adaptées pour les tubercules comme les Pomme de terre, patates douces, crosnes (légume ancien vivace au goût entre artichaut et salsifi).

Les légumes feuille s'y plaisent bien au printemps (salades),poireaux.

En revanche, on ne peut pas cultiver les légumes racines comme des carottes car la matière organique est trop fraiche pour eux.

back to top