menu
close search popup

Comment débuter un jardin bio ?

Auteur : NdK

Le 24/07/23

Lectures : 358

      Potager en permaculture : Comment transformer son jardin en jardin bio ? Jardiner bio est une technique et un questionnement sur sa manière de faire. Suivez le guide

Démarrer un jardin bio, c'est s'engager dans une démarche globale, voire philosophique. N'ayons pas peur des mots, il suffit de mettre les choses sur pose, de prendre un peu de recul sur ses pratiques avec un petit temps de reflexion. C'est l'occasion de revisiter Pourquoi ces pratique, comment ça marche et comment faire mieux et autrement, et quoi faire pour y arriver.

Félicitations, vus entamez une réflexion globale pour allier, énergie et environnement, écologie et biologie.

Vous avez des valeurs qui vous sont chères et même si vous n'en avez pas encore conscience, vous savez par intuition qu'observer, tester et conserver ce qui fonctionne, partager, s'enrichir par le partage, améliorer ce qui peut l'être sont depuis notre enfance les meilleures manières de découvrir, d'apprendre, de progresser.
Envie d'acquérir de nouvelles connaissances, pratiques et techniques de jardinage qui soient respectueuses de votre environnement ?
Voici les grands principes et les principales pistes pour démarrer.

Principes du jardin bio

Cette approche "alternative" se place en opposition à l'approche "conventionnel". Il est important d'avoir en tête "ce qu'on ne veut pas" ou "ce qu'on ne veut plus". Aucun jugement.

Le jardin conventionnel s'attache :

  • à cultiver monoculture avec des lignes entières voire des parcelles dédiées à la même culture,
  • à désherber et entretenir la surface du sol à nu,
  • à enrichir le sol de produits chimiques et engrais pour favoriser la production abondante,
  • à utiliser des moyens mécaniques pour retourner le sol.

A l'inverse, le Jardinier bio

  • s'appuit sur des complémentarités et externalités positives
  • Ne se fatigue pas à retourner la terre. Il est paresseux et utilise des outils de paresseux.
  • Soigner le sol pour que la plante trouve les nutriments nécessaires

Apporter des solutions biologiques pour lutter naturellement contre les maladies.

Ne pas faire des grandes lignes, de monoculture mais ne pas planter des espèces qui se nuisent pour autant.
Rechercher des complémentarités.
Exemple : Tomates / Soucis (éloigne Nématode, nuisible sur racines)

Fabriquer soi-même

Compost : Au lieu d'acheter des sacs de terreau, recyclez la matière organique produite à la maison et au jardin. Le compost de jardin et de table est riche en azote et matière carbonnée. Le substrat obtenu à partir d'engrais vert est très nutritif. Avec un aspect proche de l'humus, il s'utilisé comme alternative aux engrais chimique pour nourrir le sol et pour les plantations d'arbustes en automne.

Paillis : Imiter ce qui se passe dans une forêt cf notre article Cultiver en lasagnes. Couvrir le sol comporte de multiples avantages. Certes il est possible de cultiver sous bâche, mais quitte à s'inscrire dans une démarche d'auto-production et d'autonomie autant produire se matière organique sur place avec des herbes de tonte, des feuilles mortes, des copeaux de bois, ou à défaut se fournir localement en paille et BRF. Le paillage comporte plusieurs avantages notables comme éviter au sol de croûter, régulation thermique et de l'humidité, retarde l'arrivée d'adventices.

Jardin : Reconstituer un écosystème. Haies mixtes, mare, buttes et reliefs pour créer des micro-climats propices au développement de plantes qui peuvent être complémentaires.

Que faire pousser dans son potager en permaculture

C'est un cheminement intellectuel mais aussi pratique. Commencer par ce qui est simple à mettre en place :

Privilégier des semances reproductibles.

Année 1 : Couvrir l'hiver pour éviter de désherber. Culture Pomme de terre sous foin ou sous paille, salades
S'intéresser aux aromatiques comme le basilic car très apprécié dans l'assiette. Ne pas faire l'impasse sur le thym et le romarain. Ils poussent lentement donc autant les planter dès que possible. Idem pour les arbres.

Année 2 : Tomates, courgettes, Radis, Haricots verts ou grimpants, pois, plans de fraises
S'intéresser aux perpétuels.

Anticipez les saisons. Pour cela nous avons une série d'article "que planter+mois".

Que planter en avril
Que planter en mai
Que planter en juin

Démarche pour jardiner bio, par où commencer ?

Chaque culture est l'occasion de découvertes, remises en questions et adaptations, ne serait-ce que pour faire face aux nuisibles ou du moins réussir à composer avec.

Que faire face aux limaces, pucerons, milduou ?

Et maintenant ?

Voici une série de ressources pour réussir vos semis, vos plantations et entretenir votre petit potager bio.

Le guide du jardin bio

back to top