menu
close search popup

Guide d'achat des outils de jardin, ma sélection

Auteur : NdK

Le 04/05/21

Lectures : 200

      Serfouette, grelinette, croc, sarcloir, quels outils de jardin choisir pour entretenir ses extérieurs, terrasse, pelouse, potager ? Voici ma sélection doutils de jardin

Ma sélection des outils de jardin pour couper

Le sécateur

Le sécateur sert pour couper les ronces, tailler les rosier, ébrancher certains arbustes.
Il offre l'avantage d'être compact, de se manipuler à une main, de tenir dans une grande poche, de produire une coupe nette qui facilitera la cicatrisation du bois.
Il faut cependant de la force, à moins d'opter pour un modèle à démultiplication des forces.

Le coupe-branches

Le coupe-branche est quant à lui plus adapté pour la taille des arbres, arbustes et haies.
Il existe en lame droite dite "eclume" pour bois dure ou courbe dite "lame franche" pour bois vert.

Le taille-haie

C'est clairement l'outil qu'il faut acheter en électroportatif car il sollicite la force des bras et une personne non sportive fatiguera vite. En conséquence, l'efficacité d'un taille-haie manuel diminue rapidement. Autant il est possible d'avancer doucement ou à répartir la taille de sa haie sur plusieurs séances.
Autant pour des haies conséquentes mieux vaut investir dans un taille-haie mécanisé, sur batterie, filaire ou thermique.

La scie manuelle à branche avec option perche

La scie à lame courbe est un accessoire de choix pour réaliser soi la taille de ses arbres fruitiers en toute sécurité. Petit truc, des lunettes solaires couvrantes ou des lunettes de sécurité.

La scie à bûche

La scie à bûche fait parti des outils indispensables pour l'entretien d'un jardin boisé. Elle permet d'élaguer une grosse branche, débiter du bois, et parfois même de libérer une tronçonneuse qui s'est fait pincer par le tronc en pleine coupe. La scie égoïne de charpentier pour les planches, ça marche pas bien, la hauteur de la lame va freiner si le bois est vert, la longueur sera limitante, et les petites dents risquent de bourrer en piégeant les copeaux de sciure de bois. Définitivement oui, je recommande la scie à bûche.

L'équipement du jardinier

Bottes ou sabots ?

Les sabots suffisent pour un passage rapide dans le jardin. Mais quand les herbes deviennent hautes, la terre du potager très molle ou qu'il faut accéder à une zone humide, les bottes s'imposeront.
Mon astuce personnelle a été d'opter pour des bottes de sécurité ce qui permet de disposer d'une paire de chaussures avec protection des orteils ce qui est appréciable pour certains travaux en extérieur.

Gants de jardin

Les gants de jardin sont généralement en cuir. Ils apportent une protection de la peau pour retarder l'apparition d'ampoules en lien à l'usage occasionnel d'un outil.
Ils apportent une protection efficace contre les griffures et autres petits accrocs qui arrivent quand on se sert de ses mains, pour débrousailler notamment.
Enfin certaines actions d'entretien de jardin se font avec des protections corporelles comme manipuler une tronçonneuse, une débroussailleuse rotofil ou rotolame.
Pour débroussailler des végétaux avec des épines, il conviendra de choisir une paire de gants en cuir épais sur toute la surface du gant. Des gants en cuir fin ou avec une portion en tissus laisseront pénétrer les pointes des gants.

Ma sélection d'outils pour le terrassement

Quand il est question de creuser des tranchées, niveller un plateau en terrasse, creuser une fosse pour implanter une piscine, il faut des outils efficaces.

Pioche avec un pic

Aller débusquer les gros cailloux, et un manche en plastique polymère, qui sera bien moins sensible à la casse qu'un manche en bois de vigne car le passage au tour pour donner une forme ronde ne permet pas de suivre les fibres du bois de manière concentrique autour du noyau.

Brouette de chantier

Après avoir testé de multiples brouette à une roue, deux roues, roue pleine, roue gonflable, etc. Je recommande une brouette de chantier de ce type.

Elle reste étroite ce qui est pratique pour circuler partout dans le jardin. Sa cuve est profonde ce qui permet de charger un volume impressionnant de matériaux. J'ai été agréablement surpris par les roues pleine en mousse dites roues increvables, qui maintiennent un excellent franchissement même chargé à bloc.

Griffe

La griffe est l'arme ultime pour déplacer des gros volumes de terres sans trop fatiguer. L'outil demande quand même de la poigne, mais en griffant le sol (vers le bas) avec un outil large, il est possible de déplacer des matériaux sans les soulever. Le dos est moins sollicité qu'avec une pelle. L'unique condition sera de brasser des matériaux meubles.

Pelle

Pour creuser la terre et la mettre en forme, mon choix de pelle portera sur la pelle à bord rond et manche droit. Je trouve que pelle à manche coudé est plutôt adaptée pour charger du sable.

Ma sélection d'outils pour le potager

La fourche-bêche :
La fourche bêche se présente par un manche équipé d'une poignée à son extrémité. De l'autre se trouve quatre longue dents bien solides. C'est outil bien plus polyvalent qu'il n'y parait puisqu'il permet de défricher le sol, sortir des pierres et des pommes de terre du sol, casser des mottes, réunir des mauvaises herbes en tas. Il est juste peu efficace sur un sol déjà très souple et fin.

Le croc :

La fourche-croc est une version similaire et redoutable d'efficacité. Elle permet de piocher pour aérer le sol, séparer les racines de la terre pour déserber efficacement sans se courber le dos. Elle permet de ratisser les végétaux en tas. Elle est moins pratique pour sortir les pommes de terre qu'une fourche-bêche. C'est pourquoi pour celui qui cultive des pommes de terre, je recommande de s'équiper d'une fourche-bêche.

Le râteau :

Le râteau est équipé d'un long manche et d'une quinzaine de doigts pour travailler le sol en surface. Cet outil est plus léger que les deux autres. Il convient pour un travail de finition c'est-à-dire pour casser des petites mottes, finir d'étaler du fumier ou du paillage, réunir les mauvaises herbes en tas. Le râteau est appréciable à utiliser pour un néophyte comparé aux outils précédents car il est plus léger en main et maniable car il demande moins de force.

La serfouette :

La serfouette est une petite pioche avec une houe et une pointe de pioche à l'opposé. L'outil est très polyvalent. De sa largeur dépendra la capacité à déplacer de la matière pour creuser un sillon ou déserber en surface par exemple. Un grattoir plus large, c'est aussi un outil plus lourd et plus physique utiliser. A terme, le top sera donc de s'équiper de serfouettes de plusieurs largeurs.

Le couteau de désherbage :

Certains végétaux ont une poussée très rapide. Pour éviter de couper les racines à ces indésirables, il est possible de se baisser et d'agir proprement un peu comme avec un chausse-pied pour sortir la plante avec un levier provocant une poussée sur les racines afin d'extraire toute la plante. C'est redoutable d'efficacité pour éviter les rejets.

back to top