menu
close search popup

Quels légumes vivaces pour un potager perpétuel pdf

Auteur : NdK

Le 20/05/23

Lectures : 2 331

      Quels légumes vivaces pour un potager perpétuel ? Quels avantages à utiliser les légumes vivaces pour créer un potager durable ?

Quelles plants choisir? Mangez bio, triez vos déchets et pourquoi pas, faites votre propre potager durable. Cette démarche est pleine de bonnes intentions mais elle soulève de nombreuses questions. Si vous lisez ces lignes, vous avez certainement déjà un potager et souhaitez limitez vos efforts en plantant une fois des plantes qui vont durer plusieurs années ou qui vont se reproduire toutes seules, et vous avez raison !

Le concept de potager durable

Le terme durable fait référence au concept de développement durable (sustainable development) issu d'une prise de conscience chez les économistes que le modèle de croissance productiviste / capitaliste n'est pas soutenable puisqu'il n'intègre pas deux notions fondammentales : dans un monde globalisé, les ressources sont limitées et de même pour la capacité de la nature à se régénérer.
Ici l'on retiendra derrière la notion de durrable, l'aspect de pratique viable dans le temps.

Le potager durable consiste à planter, manger et consommer, tout cela dans le respect de la nature. Le mot d'ordre est de satisfaire les besoins d'aujourd'hui sans oublier ceux des générations futures.

Une question d'approche

Si le respect de la nature est devenu la préoccupation de nombreuses personnes et que chacun souhaite se l'appliquer à soi, il y a un gap entre les idées de départ de créer son jardin potager et la réalité concrète. En effet, le succès d'un potager dépend fortement de l'entretien courant que l'on va apporter au fur et à mesure. Si un potager "au cordeau" et "sans mauvaises herbes" peut susciter un engagement certain, une disponibilité dans le temps, c'est un effort que nous ne sommes pas tous prêt à concéder pour manger sain, plus d'autonomie alimentaire, microlocal.

Choisir ses légumes : un choix stratégique

En réalité, le succès de son potager dépend des choix stratégiques de départ, comme l'altitude, l'exposition, la nature et l'état du sol. Il dépend aussi du type de culture choisi et l'effort qu'il faudra faire chaque année pour semer, planter, entretenir, arroser, récolter.
Il est donc pertinent de privilégier les semances et l'achat de légume d'après leurs caractéristiques : résistance à la chaleur, résistance à la sécheresse, mode de reproduction, etc.

Comment les plantes perpétuelles vont vous aider avantageusement dans votre quête du potagerdurable dans votre jardin ? Quels graines planter ou récolter, quels légumes privilégier ? Voici les questions abordées à travers cet article.

Légumes perpétuels définition

Par opposition à des plantes non perpétuelles qui vont faner et qu'il faudra replanter l'année suivante, une plante vivace dure sur plusieurs années. Par économie d'efforts, il est donc avantageux de privilégier les légumes vivaces dans son potager. C'est d'ailleurs une composante saillante du jardinage en permaculture.

Quel légume choisir pour un potager permanent ?

Qu'est-ce que la permaculture ?

Dans la recherche d'efficacité, d'éthique et de soutenabilité, la permaculture est une forme d'agriculture basée sur la synergie, l'utilisation et la réutilisation des matériaux naturels. Les déchets biodégradables sont utilisés comme engrais, il faut respecter la terre en la laissant se reposer et même en la nourrissant de certaines plantes qui enrichissent la terre lorsqu'elles sont plantées.
Certains parlent même de potager paraisseux.
Voici la sélection Jardimania de lectures pour débuter et progresser dans son potager.

Pour réussir sa culture et obtenir de belles récoltes, il faudra observer les particularité de votre parcelle Combiner les paramètres dès la conception de la parcelle à planter qui doit être étudiée en fonction du vent dominant, zone abritées, de la direction du soleil et d'autres éléments naturels qui influent sur la plantation.

Ajoutons à cela un critère d'évolutivité, avec éventuellement la rotation de cultures, conquête de nouvelles zones, implantation d'un abri, serre ou châssis, terrassement en projet. Vous pouvez utiliser les tubercules comme les pommes de terres, puis la tomates pour cultiver une nouvelle zone avant d'implanter une autre culture. Laissez-y quelques fruits volontairement ou non et ils repousseront dans votre jardin-forêt.

Dans l'approche scientifique comme dans l'approche de permaculture, les éléments sont à considérer en système. C'est à dire qu'il y a des affinités, des symbioses, des complémentarités à aller chercher. Toujours dans une approche d'économie et de limiter ses efforts, il est aussi possible de sélectionner des plantes reproductibles même à cycle annuel, des récoltes de graines, faire ses semis. Pour cela vous ciblerez les semances reproductibles, paysannes et délaisserez les semances hybrides non reproductibles du commerce que l'on identifie par leur indication F1 ou HF1.

La plante va s'adapter aux conditions.
En contepartie, il faudra peut-être attendre plusieurs années avant de récolter ou cutiver des plantes plus sauvages au rendement moindre, avec des saveurs moins standardisés.

Comment créer un potager durable ?

Si vous avez un jardin et que vous souhaitez créer un potager durable, vous êtes au bon endroit.
Pour le plaisir de planter et de regarder pousser vos plantes et légumes, ou pour votre consommation personnelle, créer un potager durable est plus facile que vous ne le pensez.
Tout d'abord, commencez par choisir les légumes que vous allez planter à l'aide de la liste qui conclue l'article.

  • Pour choisir les plantes qui vont étaler la récolte dans le temps, vous devez déjà prendre en considération la saison à laquelle vous allez planter. En effet, vous pouvez choisir une approche de potager sur plusieurs hauteurs (sous-sol avec des racines bien ancrées, en sous-sol proche de la surface (tubercules, en surface à faible hauteur (salades dont vous laissez une partie monter en graines),en hauteur moyenne (grimpants) et en hauteur (arbustes, arbres).

  • En fonction du climat de la saison, en fonction de la fréquence des pluies, en fonction du vent dans votre région et en fonction des besoins du sol, vous choisirez les plantes adaptées.

  • Étudiez bien votre parcelle pour planter chaque plante à l'endroit le plus propice à son bon développement. Tout n'ira pas forcément dans un potager, bien au contraire, vous pourrez trouver de belles complémentarités avec un massif, un buisson, un arbre (exemple couronne d'ail au pied du pêcher),fleurs en bordure de potager, aromatiques dans les rocailles, poireaux au pied des artichauts).
    Voici les bons conseils à savoir concernant l'environnement des plantes aromatiques et leurs associations.
  • Poules
  • Biodynamie Voir : Steiner
  • Marre

Conseils pour réussir un potager durable

Voici quelques conseils pour réussir un potager durable.

Engagez-vous à être 100 % biologique

Concevoir un jardin durable qui offrira un environnement sain aux plantes et aux créatures qu'il abrite, ainsi qu'à votre santé personnelle, implique de s'engager à ne jamais utiliser de produits chimiques. Les produits chimiques causent des dommages considérables et ont des effets négatifs.

Pulvériser des insectes avec des pesticides pétrochimiques, harceler les mauvaises herbes avec des herbicides toxiques et nourrir vos plantes avec des engrais artificiels qui contaminent et endommagent votre sol et vos eaux souterraines ne devrait jamais être un choix.

Trouvez des méthodes inventives pour réutiliser les ressources

Certains produits, comme les pots et les fournitures pour l'aménagement paysager, ont un impact environnemental plus important que d'autres, alors faites vos devoirs !

Utilisez des ressources locales renouvelables dans la mesure du possible, ou cultivez-les vous-même. Par exemple, pensez au bambou. En cas d'utilisation comme tuteur, veillez bien à les planter dans le sens inverse de leur croissance au risque de créer une repousse.
Au lieu d'acheter du neuf, pensez à recycler et à réutiliser des objets domestiques pour les utiliser dans votre jardin. Vous pouvez utiliser des cagettes, tuiles, bac plastique translucide pour forcer les semis et plans. Vous pouvez utiliser la sciure, cendre de bois, coquilles d'oeuf et d'autres intrants pour enrichir le sol.

Attention, toutes les plantes potagères n'ont pas le même besoin. Chaque plante a son sol de prédilection. pH, drainant, humide ou sec, ensoleillé ou mi ombre. Certains apports comme les fumures et autres engrais devront être réalisés plusieurs mois auparavant.
Les engrais verts comme herbes de tonte sont riches en azote et favorisent la croissance des plantes.
La cendre de bois naturel est riche en Potassium ce qui contribue à la croissance des fruits..

Récupérez l'eau de manière passive

Recueillez autant d'eau de pluie, d'eaux grises ou d'eaux pluviales que possible. Voici quelques techniques simples pour économiser et réutiliser l'eau :

  • l'eau de pluie récupéré d'un toit avec une cuve alimentaire / cuve de récupération d'eau de pluie ou autres réservoirs ou barils d'eau de pluie ;;
  • collecter l'eau ménagère, eau de lavage des légumes, eau de rinçage des pâtes, les seaux de douche ;
  • les rigoles ;
  • les surfaces perméables, comme le paillis, boyage de végétaux,
  • Eviter les aménagements paysagers durs comme les dalles, qui permettent à l'eau de pluie de s'infiltrer dans le sol. Préférez un pas japonais.

Voici au passage un article qui permet d'approfondir la question de l'arrosage du potager.

Choisissez vos plantes avec précaution

Pour en revenir au sujet du choix des plantes, il est important de cultiver davantage de plantes vivaces et de plantes indigènes qui sont naturelles pour votre région et moins d'annuelles.
Cultivez une large sélection de plantes pour créer un environnement autonome. Même si vous n'avez qu'un petit espace, prévoyez toujours quelques fleurs pour les insectes utiles et des plantes rustiques à des fins culinaires et médicinales.

Liste de plantes et légume vivace

Comme la nature est bien faite, le potager perpétuel se compose de planterustique annuelle. Cela offre l'avantage de limiter le soin et l'arrosage. Ainsi elles vont privilégier un bon système racinaire pour aller capter l'humidité du sol.

Les légumes auront que de meilleur saveur. Les grandes familles sont les aromatiques (thym, menthe),alliacées (ail des ours, ail rocambole, oignons) pour les saveurs dont la cueillette se fait au fil de l'année, les tubercules, racine (poire de terre, glycine tuberculeuse, et autre capucine tubéreuse).


Voici une liste plus exhaustive qui ressemble à un "Top 20" de premier choix pour leur intérêt, ce qui est déjà largement suffisant pour remplir un petit potager :

  • Ail des ours (Allium ursinum) L'ail des ours pousse en sous bois, aime l'ombre, les fleurs agrémentent les salades, les feuilles peuvent se converver en pesto. Met 2 ans pour lever à partir de la graine. Ne pas confondre avec le muget ;
  • Ail rocambole (se plante en automne et fin d'hiver) belle plante, fort en goût, sol drainé ;
  • Oignon patate nommé Allium cepa var est un légume ancien perpétuel ressemblant à l'échalote ;
  • Allium porrum var (l'Allium Porrom est un poireau bisannuel, c'est-à-dire un légume qui sort tous les deux ans) ;
  • Artichaut (Rustique, il faut de la place, peut tenir 10 ans) ;
  • Capucine tubéreuse ;
  • Cardon (légume d'hiver. La plante encre ses racines en profondeur. Les cardes sont commestibles);
  • Chénopode bon henri (Chenopodium bonus henricus) plante sauvage dont on peut consommer les feuilles cuites récoltées au printemps comme un épinard. S'étend facilement ;
  • Ciboulette ;
  • Chervis (légume ancien méconnu avec une saveur très appréciée (par Louis XIV),proche du panais, carotte);
  • Chou Daubenton (Brassica Olerace aussi appelé "Choux 1000 têtes") se consomme surtout au printemps ou à l'automne, il est facile à cultiver ;
  • Chou marin (crucifère);
  • Glycine tuberculeuse (haricot patate);
  • Lavandes (les fleurs sont commestibles et parfumaient beaucoup les plats de nos anciens) ;
  • Menthe (testez la menthe chocolat);
  • Oseille sauvage (Rumex Arifolus): au goût acide qui relève avantageusement les poissons, riche en vitamines et magnésium. Est aussi appelé épinard perpétuel. Pousse facilement ;
  • Basilic perpétuel du Kenya aussi appelé Ocimum kilimandscharicum
  • Poire de terre (une forme de pomme de terre) ;
  • Persil ;
  • Tétragone cornue, Tetragonia tetragonioides, plante originaire de Nouvelle Zélande dont on consomme les feuilles en salade. A planter fin d' automne après les premiers gels. ;
  • Thym ;

Une bonne partie de ces plantes sont présentée dans cette vidéo :

Vous avez envie d'autres suggestions de plantes perpétuelles pour nourrir votre inspiration ?
Vous pourrez aussi être intéressé par :

  • la Bourrache qui pousse facilement, est mellifère donc attire les insèctes butineurs et dont les fleurs sont commestibles.
  • Plante huitre (Mertansia Mariti) : proche de la bourrache avec un goût iodé. Plante de mi-ombre, se ressème, éviter les terres lourdes, très prisées de limaces ;
  • L'asperge est un légume perpétuel. Elle demandera cependant quelques efforts pour choisir la variété qui s'y prête et l'environnement qui convient à sa prospération. En savoir plus : https://perpetuelle-paysages-comestibles.com/cultiver-lasperge-en-permaculture/
  • Epinard perpétuel (rumex patienta)
  • Poireau perpétuel (Allium Ampeloprasum),qui se reproduit facilement par division mais dont les plantes restent menues comparées au poireaux.
  • Roquette sauvage, roquette vivace (Diplotaxis tenuifolia) feuille petite, dentelée, qui a un goût prononcé idéal pour mélanger avec d'autres salades. Elle se reconnait par sa fleur de couleur jaune.
  • Topinambour (attention les tubercules se multiplient facilement, à contenir. Laisser un morceau en terre suffit pour que la plante se développe à nouveau l'année suivante).
  • Topinambour nain (Heliantus Tuberosus) : très bon en bouche, alternative dont la plante ne dépasse pas 50 cm de haut et peut convenir pour une culture sur balcon / terrasse.
  • Pisselit (pour vos salades) ;
  • Ciboule Saint Jacques (Allium Fistolsum ou échalotte perpétuelle) : persistante avec des feuilles l'hiver, très riche en vitamine C, éclaircir la touffe tous les quelques années ;
back to top